VMC double flux

[av_layerslider id=’9′]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Votre étude thermique

[/av_textblock]

[av_button label=’C’est ici !’ link=’manually,https://yolaimagetests02.live-website.com/rt2012_bilan-thermique/’ link_target= » size=’small’ position=’center’ icon_select=’yes’ icon=’ue82b’ font=’entypo-fontello’ color=’blue’ custom_bg=’#444444′ custom_font=’#ffffff’]

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Principe d'une installation de VMC double flux en habitat individuel
Schéma de principe d’une ventilation double flux

[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

VMC double flux

[/av_textblock]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]
La VMC double flux est intéressante dans les régions où les hivers sont vigoureux. Elle permet de conserver la chaleur à l’intérieur du logement. Grâce à un échangeur thermique les calories présentes dans l’air extrait sont transférées à l’air neuf qui est ainsi préchauffé.

La ventilation est indispensable pour le confort et la salubrité d’une habitation. Elle crée des déperditions thermiques, mais offre une chaleur beaucoup plus homogène dans l’habitation et un air plus saint en évitant l’accumulation des polluants intérieurs.

La VMC double flux renouvelle l’air d’un espace intérieur clos par de l’air extérieur en insufflant de l’air neuf dans les pièces principale par des bouches de soufflage (salon, séjour, chambre) et en extrayant l’air dans les pièces de service (salle de bain, cuisine, toilette).

Il s’agit de balayer le logement par un air neuf qui se charge de l’humidité, des mauvaises odeurs, de gaz toxiques et de pollutions diverses, puis de l’expulser par un ventilateur.
[/av_textblock]

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’10px’ padding_sync=’true’ border= » border_color=’#e1f3f4′ radius=’10px’ radius_sync=’true’ background_color=’#e1f3f4′ src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Exemple de caisson :

Caisson ALDES – Dee Fly

L’accès à l’installation doit être prévu dès la conception, notamment pour la maintenance de l’unité de ventilation et le remplacement des filtres.

Les ventilateurs et organes de réglage doivent être accessibles.

Mise en place du caisson dans les combles ou bien prévoir une trappe d’accès suffisamment grande pour la sécurité des intervenants.
[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

a)   Le caisson

Un caisson de VMC double flux est constitué le plus souvent :

  • D’un ventilateur pour le soufflage de l’air
  • D’un ventilateur pour l’extraction de l’air
  • D’un échangeur pour récupérer les calories de l’air extrait et de les transférer à l’air neuf. Le rendement de l’échangeur doit être supérieur à 80% pour avoir une bonne récupération de chaleur sur l’air extrait du logement
  • De filtres
  • Un bipass : pour éviter qu’un des flux ne passe par l’échangeur. Ce dispositif permet notamment en été de rafraichir la maison lorsque le soir les températures extérieur sont plus fraiches qu’à l’intérieur de la maison

Ces éléments peuvent être combinés en un seul ensemble ou en plusieurs blocs
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]

[/av_one_fourth][av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Raccordement électrique :

Le raccordement électrique est une ligne spécialisée en 1,5mm² (phase, neutre, terre). Il nécessite :

  • Une protection différentielle de 30mA de type AC
  • Un disjoncteur divisionnaire de 2A (à confirmer avec la fiche technique du matériel sélectionné)

Le circuit d’alimentation de la VMC doit comporter un dispositif d’arrêt. Le disjoncteur divisionnaire peut assurer cette fonction.

Raccordement des condensats :

Au niveau de l’échangeur il peut y avoir une condensation de l’air extrait ou de l’air neuf en fonction de la saison. Il faut donc prévoir un réseau d’évacuation des condensats. Cette évacuation peut être raccordée au réseau d’eau pluviale (si raccordement au réseau d’eaux usées il faut prévoir un siphon à grande capacité de façon à éviter son désamorçage). Si le réseau du condensat passe hors volume chauffé il faudra le calorifuger pour éviter tout risque de gel. Prévoir une pente de 3% pour le réseau condensat.
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

présentation bouche de soufflage VMC double flux
Principales caractéristique des bouches de soufflage rencontrées dans le commerce

Note :

les bouches de soufflage ne doivent pas être obturables.
[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

b)   Les bouches de soufflage

Il convient de choisir des bouches de soufflage spécialement adapté à l’insufflation. Les modèles présentant des ailettes mobiles légèrement incliné vers le plafond sont conseillés. La plage de débit de la bouches de soufflage devra avoir un débit adapté au dimensionnement de l’installation : il est important de ne pas surdimensionné une bouche de soufflage. Afin de favoriser le brassage du volume de la pièce, le choix de la bouche de soufflage doit se porter vers des bouches présentant des portées de jet élevées.
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Soufflage d'une bouche double flux
Soufflage d’une bouche double flux
Chute et décrochage du jet d'air
Obstacle sur un jet double flux

[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

(1)  Positionnement des bouches de soufflages :

Les bouches de soufflage devront être positionnées de façon à assurer un balayage le plus complet de la pièce.

Le confort de l’habitant doit être assuré dans la zone d’occupation qui est le volume dans lequel la présence humaine est régulière. Dans cette zone la vitesse de l’air ne doit pas être perçue. Il faut donc éviter que la bouche ne souffle directement dans la zone d’occupation.

Les bouches d’insufflation devront donc être posées entre 20 à 30 cm sous plafond. Les ailettes seront légèrement orientées vers le plafond de façon à favoriser un flux et un brassage de l’air en partie haute de la pièce.

La présence d’obstacle sur le parcourt du jet d’air doit être éviter : ne placez pas une bouche de soufflage derrière une poutre apparente, un luminaire intégrer, une séparation artificielle de pièce, etc… L’obstacle engendrerait une déviation et une chute du flux d’air, il dégraderait l’efficacité de la ventilation et pourrait occasionner une gêne pour les occupants.
[/av_textblock]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

(2)   Les débits d’air

Les débits de soufflage devront s’équilibrer avec les débits d’air extrait.

Le tableau ci-dessous propose des valeurs de débit de soufflage minimal à insuffler dans les différentes pièces en fonction du type de logement.
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »][/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’0px’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_image src=’https://yolaimagetests02.live-website.com/wp-content/uploads/2016/06/Débit-dair-insufflés-dans-les-pièces-principales.png’ attachment=’4433′ attachment_size=’full’ align=’center’ styling= » hover= » link= » target= » caption= » font_size= » appearance= » overlay_opacity=’0.4′ overlay_color=’#000000′ overlay_text_color=’#ffffff’ animation=’no-animation’][/av_image]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Débit d’air insufflé dans les pièces principales

[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »][/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’0px’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

c)  Les bouches d’extraction

Caractéristique des bouches d’extraction :

  • La bouche d’extraction en cuisine sera du type BIP et sera associée à un module de régulation bi-débit. La commande du débit de pointe cuisine sera temporisée ½ h et actionné par une commande spécifique. Un voyant lumineux permettra d’indiquer à l’utilisateur le débit d’extraction sélectionné.
  • Les bouches d’extraction situées en salle de bains et dans les sanitaires seront de type auto-réglable, avec une large plage de pression d’utilisation: de 50 à 150 Pa. Il sera installé une bouche par sanitaire

L’élément de régulation sera constitué d’un volet de régulation et d’un ressort de rappel.
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’0px’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Avantages et inconvénients des différents types de conduits
Avantages et inconvénients des différents types de conduits

Liens utiles :

Gaine aéraulique flexible calorifugé France Air

Gaine aéraulique semi-rigide France Air
[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

d)  Réseau aéraulique

Les conduits souples sont les plus utilisés dans la maison individuelle. Ils bénéficient d’une facilité d’installation.

Les conduits rigides ou semis rigides seront à favoriser lorsque que les longueurs de gaine seront importantes ou lors du passage vertical d’un étage à l’autre.

La ventilation double flux a pour but de récupérer la chaleur de l’air extrait du logement. Il est indispensable que les gaines aérauliques soient calorifugées de façon à ne pas dégrader la performance du système. De plus le calorifuge évitera tout risque de condensation de l’air au contact des gaines.

Le diamètre des gaines sera dimensionné de façon à ce que la vitesse d’air qu’elles véhiculent ne dépasse pas les 4m/s
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Liens utiles :

http://pro.aldes.fr/produits/serie-ar-637-aluminium-p27404.htm

Sorties en toitures proposées par ATLANTIC
[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

e)  Prise d’air et Rejet de l’air vicié en toiture ou en façade

(1)  Prise d’air

La prise d’air neuf doit se faire à l’extérieur, dans une zone éloignée des sources de pollution et des rejets d’air.

(2)  Le rejet

Le rejet d’air doit être placé le plus loin possible de toute prise d’air et à une distance minimale de 60cm de tout ouvrant

[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »][/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »][/av_three_fourth]