Poêle à granulés pour les constructions neuves

[av_layerslider id=’9′]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’0px’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’10px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Votre étude thermique

[/av_textblock]

[av_button label=’C’est ici !’ link=’manually,https://yolaimagetests02.live-website.com/rt2012_bilan-thermique/’ link_target= » size=’small’ position=’center’ icon_select=’yes’ icon=’ue82b’ font=’entypo-fontello’ color=’blue’ custom_bg=’#444444′ custom_font=’#ffffff’]

[/av_one_fourth][av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Poêle à granulés pour les constructions neuves

[/av_textblock]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’10px’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’10px’ radius_sync=’true’ background_color=’#e1f3f4′ src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Liens utiles :

Notice d’installation d’un poêle à granulés

Fiche d’application des appareils de chauffage à bois pour une maison individuelle
[/av_textblock]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Schéma du principe de fonctionnement du poêle à granulés
Schéma du principe de fonctionnement du poêle à granulés

[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

a)     Fonctionnement

Nous abordons dans ce chapitre les poêles automatiques à circuit de combustion étanche fonctionnant exclusivement aux granulés de bois.

La diffusion de chaleur est assurée par convection forcée ou naturelle et par rayonnement.

Leurs principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Ils sont dotés d’un réservoir (2) intégré qui constitue la réserve correspondant à une ou plusieurs journées d’autonomie selon le modèle et le régime d’utilisation.
  • Le système d’alimentation (3) est situé en fond de réservoir et alimente le poêle à granulés bois par une goulotte (8) desservant par gravité le brasero (7). Cette goulotte crée une rupture dans la chaîne d’alimentation en combustible pour une sécurité anti-retour de feu vers le réservoir.
  • Le granulé brulé et réduit en cendres dans le brasero, tombe dans le cendrier.
  • L’apport d’air comburant (A) est assuré par un extracteur (5) situé en aval de l’échangeur (ventilateur d’extraction des produits de combustion).
  • Un second ventilateur (6) assure la diffusion de la chaleur par convection forcée dans le local ou le poêle à granulés est installé. Ce ventilateur peut toutefois être arrêté pour un fonctionnement plus silencieux ; la diffusion de la chaleur se fait alors par convection naturelle et rayonnement, et ses performances restent plus limitées.
  • Les produits de combustion sont rejetés dans le conduit d’évacuation (B).
  • L’air de convection (D) est propulsé hors du poêle à granulés à une température qui varie entre 45 et 100°C, en fonction de la quantité d’air et de la puissance du poêle.
  • Le poêle à granulés comporte une résistance d’allumage (4), une sonde de température des fumées, une sonde « poêle », une sonde de température des granulés de bois et des capteurs de portes fermées.
  • L’ensemble est piloté par une carte à microprocesseur logé dans le tableau de contrôle de manière à assurer la combustion le plus performante en fonction de la demande de puissance. Il est possible de faire fonctionner le poêle en mode automatique ou en mode ambiance. Le fonctionnement du poêle à granulés vise à délivrer exactement la quantité de combustible nécessaire et suffisante en fournissant le volume d’air requis pour obtenir une combustion optimisée.
  • La sécurité pression d’évacuation des produits de combustion du poêle à granulés est assurée par la présence d’un pressostat sur le circuit interne d’évacuation des fumées. Si la dépression dans le circuit des fumées descend sous 10Pa (en particulier, en cas de conduit de fumée partiellement ou totalement bouché), le chargement des granulés de bois est automatiquement arrêté et le poêle se met en arrêt (alarme dépression).
  • Une deuxième sécurité est réalisée par un thermostat de surchauffe à réarmement manuel situé dans le réservoir de chargement en combustible (seuil 85°C). En cas de surchauffe, le thermostat coupe l’alimentation en granulés et le poêle se met en arrêt.

[/av_textblock]

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Schéma d'implantation du poêle
Schéma d’implantation du poêle

[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color=’custom’ color= »]

b)     Installation du poêle à granulés

Vérifier que les prédispositions de l’apport d’air de combustion sont conformes au type d’installation.

Les distances minimales de sécurité doivent être respectées lors de la pose du poêle à granulés par rapport aux matières combustibles et aux objets :

A) Un mur adjacent.

B) Le mur du fond.

C) La paroi latérale.

D) Protection du plancher.

E) Élément inflammable.

Pour faciliter les opérations d’entretien et permettre un accès facile aux différents organes, il est conseillé de prévoir un espace suffisant tout autour de l’appareil.

Protéger contre le rayonnement de la chaleur et le risque d’incendie toutes les structures qui pourraient prendre feu si elles sont exposées à trop de chaleur.

Respecter les distances minimales entre toutes matières inflammables et le poêle à granulés, ainsi que les raccords des fumées. Ces distances sont imprimées sur la plaque signalétique des tubes de raccordement ou du conduit métallique.

Les planchers en bois ou en matières inflammables, doivent être protégés par une base coupe-feu assez grande sous le poêle. Cette base peut être, par exemple en acier, en ardoise, en verre trempé, ou en pierre, elle doit couvrir la surface du plancher sous le poêle à granulés et le raccord du tuyau de fumée, et elle doit dépasser à l’avant de 300 mm.

Le fabricant n’assume aucune responsabilité pour tout changement dans les caractéristiques du matériau constituant le plancher sous l’appareil.

Les éventuels éléments en bois (poutres) ou en matériau inflammable situés près du poêle à granulés doivent être protégés avec du matériau ignifuge.

Le poêle doit être installé à 1500 mm au moins des cloisons ou des objets inflammables.

Fournir un espace technique disponible pour toute maintenance.

Ne pas mettre d’obstacle immédiat devant le poêle à granulés ( meuble, fauteuil,…).
[/av_textblock]

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]
[/av_three_fourth]

[av_one_fourth first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Schéma du conduit d'évacuation des fumées
Schéma du conduit d’évacuation des fumées

[/av_textblock]
[/av_one_fourth]

[av_three_fourth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

C)    Conduit d’évacuation des fumées et amenée d’air neuf

Dans les projets de construction neufs les conduits de fumée sont de type concentrique vertical.

  • Hauteur (a) = 8m équivalent maxi dans les conditions d’altitude <800m
  • Longueur = 2m équivalent mini
  • Diamètre 80/125
  • Dans tous les cas nécessité de faire les calculs de dimensionnement par les fournisseurs de fumisterie à la fois pour les hauteurs et par rapport à d’éventuels condensats.
  • Le conduit doit être T450 G et W (T450 : température des fumées jusqu’à 450°C, G : résistance au feu de cheminée, W : résistance aux condensats)
  • A la sortie de la buse, mettre un Té de visite
  • Maximum 2 coudes à 45°C avec une distance entre ces deux coudes de 5 mètre maxi
  • Veillez à ce qui n’y ait pas de risque de recirculation des gaz de combustion

Pour un conduit extérieur utilisez un conduit isolé
[/av_textblock]
[/av_three_fourth]